une planche extraite de cette BD

Epoxy

Érotique

One Shot

1966. Ingénieur et cadre dans une multinationale, Jean Van Hamme rencontre le peintre et dessinateur Paul Cuvelier. Bercé par les histoires du journal « Tintin », passionné de bandes dessinées et tenté par l’écriture de scénarios, il saisit l’occasion pour lui proposer ses services. Mais, le créateur des fameuses aventures de Corentin Feldoë en a alors assez de dessiner pour « les jeunes de 7 à 77 ans ». Il veut réaliser une bande dessinée moins juvénile et moins pudibonde dans la lignée de « Barbarella » que vient de publier Jean-Claude Forest ! Après l’avoir entretenu de ses goûts pour le corps féminin, la culture antique et l’érotisme, Paul Cuvelier persuade Jean Van Hamme de lui fournir un scénario qui aille dans ce sens. Sans renoncer à son rêve de lancer Corentin dans de nouvelles aventures, ce dernier conçoit dès lors un récit mêlant fantastique et mythologie, narrant les tribulations initiatiques d’une belle ingénue aux prises avec de farouches amazones aussi dénudées qu’elle. Mais, quand l’album paraît en mai 1968, les bédéphiles ont d’autres soucis que la lecture. Sorti dans l’indifférence, « Epoxy » n’en marquait pas moins une étape importante dans l’évolution de la BD.


1(d) - Epoxy

versorecto
Scénario :  Van Hamme, Jean
Dessin :  Cuvelier, Paul
Couleurs :  Denoulet, Bertrand
Éditeur :  Le Lombard
Collection :  Signé
Dépôt légal :  01/2003
Imprimé : 
Cote : 
Format :  Normal / Cartonné 
ISBN :  2-80361-849-4
Nb. Planches :  68
Commentaire : Noté « Première édition »